','

Histoire de Warnakali centre de plongée Nusa Penida Bali

La création de Warnakali à Nusa Penida

La création de Warnakali résulte de la rencontre de deux plongeurs loisirs passionnés de plongée à Nusa Penida et à Bali. A eux deux ils cumulent 30 ans d’expérience et plus de 5000 plongées à travers le monde. Enfin pour être tout à fait honnête, l’un cumule l’essentiel des 30 ans, et l’autre l’essentiel des 5000 plongées …

L’un venait d’acheter un terrain à Nusa Penida avec une vue incroyable sur le détroit de Lembogan. Mais il ne savait pas quoi en faire. L’autre était instructeur de plongée sous-marine, avait plongé plus de 2500 fois à Nusa Penida et rêvait d’ouvrir un centre PADI. Ils se sont rencontrés en octobre 2016, et c’est là qu’a commencé l’histoire de Warnakali !

Il y avait trois chantiers à mener en parallèle : la création de la société indonésienne qui allait exploiter le centre, la construction physique du centre et le bouclage du financement. Sur le papier toutes les actions aboutissaient en juillet 2017. Alors ils se sont fixés comme objectif … d’ouvrir en juillet 2017 !

La création de la société indonésienne

Au Portugal on peut créer une société en une heure. En France en trois semaines. En Indonésie c’est un peu plus long. La création d’une PMA en Indonésie requiert également une bonne dose de foi et de créativité.

Les premières étapes ont été assez rapides. Choisir 3 mots pour le nom : Eco Diving Penida, déposé fin novembre 2016. Obtenir la licence de principe de la société, facile, juste avant Noël 2016. La rédaction des statuts et leur enregistrement sont très rapides. L’administration de la province de Klungkung valide rapidement le certificat de domicile puis nous accorde fin février le numéro d’identification fiscale.

Entre temps, accessoirement, il a fallu ouvrir un compte en banque en prenant un engagement que sa licence opérationnelle serait attribuée trois mois plus tard. Alors que l’on sait que l’on ne peut l’obtenir qu’après avoir construit 80 % des bâtiments … Et trouver un partenaire indonésien à 49 % dans la société pour respecter les règles imposées par la negative investment list. Mais aussi trouver le moyen de déposer un total de 10 milliards de roupies sur le compte de la société pour respecter le capital minimum imposé par la loi indonésienne. C’est sympa mais pas toujours facile de s’improviser milliardaire !

Après ces étapes là il n’y avait plus qu’à attendre d’avoir construit 80 % des bâtiments pour poursuivre le processus. Le compte en banque est gelé puis supprimé…

Esquisse centre de plongée Warnakali Nusa Penida Bali

La première esquisse du centre de plongée Warnakali

La conception, le permis de construire et la construction

Pendant ce temps-là, l’architecture du centre de plongée prenait forme. Comme les deux partenaires voulaient le meilleur, ils ont fait appel à un architecte DPLG talentueux, titulaire d’un DEA en histoire de l’architecture et de l’urbanisme et spécialiste de Le Corbusier. Le concept architectural résulte de la combinaison des idées créatrices de l’architecte et des exigences techniques de l’instructeur PADI. Et cela conduit au challenge fou de construire en 5 mois 6 bâtiments et une piscine de 3 mètres de profondeur et de plus de 10 mètres de longueur au sommet d’une colline face à la mer à Nusa Penida.

Histoire de Warnakali, centre de plongée à Nusa Penida Bali

Vue d’artiste du centre de plongée Warnakali

Les esquisses du cabinet d’architecture sont très belles, les rendus en 3D sont saisissants et le résultat final époustouflant ! Le concept est calé fin 2016. Le cabinet d’architecte français termine ensuite rapidement les plans détaillés en janvier 2017. Un architecte indonésien les traduit en indonésien et rajoute enfin une balinese touch. Les plans sont prêts !

Démarre alors un second processus administratif pour l’obtention du permis de construire : présentation du projet aux voisins, présentation du projet à l’agence de l’environnement, et obtention de la licence d’environnement début février. Il est alors possible de commencer à préparer le terrain. Lees autorités indonésiennes viennent sur place faire une inspection puis valident le changement de destination du terrain fin février.

Le permis de construire Warnakali

La demande de permis de construire est finalement enregistrée le 3 mars 2017. Juste à temps pour que le maître d’œuvre choisi puisse commencer son travail de terrassement du terrain. Une nouvelle inspection mi-mars sur place à Nusa Penida donne le feu vert pour lancer la construction. Et après la rédaction de plusieurs documents concernant l’impact sur l’environnement, plusieurs présentations et d’inspections, le permis de construire est finalement accordé dans un délai record, fin avril 2017.

IMB Warnakali Nusa Penida Bali

Permis de construire et documents officiels

La communication

Un élément important de l’histoire de Warnakali c’est le choix de son nom. Pour s’inscrire dans la culture locale, il fallait un nom indonésien. Warna veut dire « couleur », sekali veut dire « une fois » ou « unique » et kali, « la fois ». La sonorité était sympa et la traduction de warna kali dive proposée par Google aussi :  le temps des plongées en couleur. Le nom Warnakali était adopté !

Il fallait ensuite choisir un logo. Parmi les nombreuses propositions proposées, l’une d’entre elles s’est imposée immédiatement. Le logo du centre s’inspire du rocher Batu Bolong, emblématique de Nusa Penida. Son design moderne et épuré a beaucoup de succès. Y compris pour la ligne de vêtement warnakali clothing qui sert d’uniforme pour le personnel, de souvenirs pour les plongeurs et qui s’étendra bientôt avec une collection “imprimés”.

 

Logo centre de plongée Warnakali Nusa Penida Bali

Le logo de Warnakali

En parallèle, un professionnel réalise le site internet et de grands photographes et vidéastes sous-marins fournissent les images et les vidéos.

La licence opérationnelle pour la société

Fin mai 2017, la construction avance bien. C’est le moment de lancer la demande de licence opérationnelle pour la société. Le délai théorique pour l’obtenir est de deux à trois semaines. Le processus se fait en ligne et une fois que la demande est validée, à Jakarta, la réponse doit arriver sous 6 jours. Les services du BKPM débarquent à l’improviste au siège social de la société mi juin et repartent satisfaits. Tout va bien, sauf que chaque jour arrive un email automatique indiquant qu’il manque un document. Puis arrive Idul Fitri, qui marque la fin du ramadan et la fermeture pendant une semaine de toutes les administrations. Gros moment de stress car personne ne comprend ce qui bloque le dossier alors que la date d’ouverture du centre approche…

La situation se débloque début juillet après Idul Fitri. La licence opérationnelle arrive finalement le 14 juillet. Juste à temps pour ouvrir à nouveau le compte bancaire.

Le financement du centre

Le financement destiné aux paiements finaux des entrepreneurs et à l’achat des équipements du centre de plongée provient d’une levée de fonds sur la plateforme de crowdfunding immobilier Epatrimony. La levée de fonds avait débuté mi mars et s’était terminée fin juin. Mais sans compte en banque en Indonésie, impossible de virer les fonds depuis la France … 

Finalement le compte est ouvert à nouveau le 17 juillet et les fonds arrivent de France. Les maîtres d’œuvre de la piscine et des bâtiments reçoivent leur dû.  Et on peut commencer à remplir la piscine !

Piscine Warnakali centre de plongée Nusa Penida Bali

La piscine Warnakali avant son remplissage

La cérémonie d’ouverture du centre a lieu le 29 juillet. Et les formalités administratives auprès du Ministère de l’Emploi sont réalisées avant la fin du mois.

Pari fou, mais mission accomplie : le centre de plongée Warnakali ouvre ses portes à Nusa Penida fin juillet 2017 !

Histoire de Warnakali ceremonie

Cérémonie d’ouverture de Warnakali avec un prêtre balinais

Warnakali passe PADI 5* Dive Resort

En mai 2019, moins de 2 ans après sa création, Warnakali rejoint la catégorie des centres de plongée 5* PADI. Cela récompense l’implication remarquable de Yann, de tous les instructeurs qui ont travaillé pour Warnakali et plus généralement de toute l’équipe. En 2018 le centre a en effet formé plus de 60 plongeurs (premier niveau de certification open water) et assuré plus de 50 formations complémentaires (certifications de niveau plus élevé). Sur les seuls 4 premiers mois de 2019 près de 30 plongeurs ont été formés et près de 30 formations complémentaires ont été dispensées.

L’organisation PADI est aussi venu inspecter sur place que les installations étaient conformes au standard avec notamment la piscine de 3 mètres de profondeur, la salle de classe, les équipements, en particulier ceux de sécurité, etc.

PADI 5 star resort Warnakali Nusa Penida Bali

Warnakali devient PADI 5 star resort

 

La boutique Warnakali

Les plans du centre prévoyaient dès le début la construction d’une boutique au bord de la piscine. L’idée était de pouvoir vendre du petit matériel de plongée, comme des pointeurs ou des sacs. Et aussi les T-shirts et les polos avec le logo du centre qui servent d’uniforme au personnel et au management.

Mais un ami de Warnakali, par ailleurs designer de talent pour une grande marque européenne de vêtement, et qui veut garder l’anonymat, a proposé ses services pour construire une gamme complète de vêtements pour homme et femme. La marque Warnakali Clothing vient de naître. Il ne restait plus qu’à trouver le moyen de produire à Bali des articles de qualité, à l’image de Warnakali.

Les premiers prototypes sont produits et viennent équiper les mannequins en vitrine, jusque là bottom less. Voilà donc la première photo de la collection Warnakali Clothing.

Histoire de Warnakali clothing Nusa Penida Bali

La boutique Warnakali

Le restaurant Warnakali

A la fin de la saison des pluies il devenait intelligent de profiter de l’emplacement de rêve dont bénéficie Warnakali pour développer la restauration. L’objectif est triple : profiter du développement du tourisme à Nusa Penida, faire mieux connaître le centre de plongée Warnakali aux touristes de passage et commencer à développer l’activité de restauration en attendant l’arrivée de l’hôtel du centre.

Le designer de talent qui avait déjà conçu les meubles de la boutique Warnakali s’est surpassé pour aménager de façon très fonctionnelle la petite cuisine du centre. Mais aussi pour réaliser des meubles et des éclairages sobres, créatifs et élégants pour le restaurant.

Tous les meubles ont été installés dans le courant du mois d’avril, et notamment les éclairages lors d’une soirée qui restera mémorable (mais çà c’est une autre histoire ?). En parallèle la société Eco Warisan Penida qui doit exploiter l’hôtel et le restaurant a obtenu sa propre licence opérationnelle. Et le restaurant a pu ouvrir ses portes le samedi 28 avril 2018 !

restaurant Warnakali Nusa Penida

Le restaurant Warnakali

L’histoire de Warnakali se poursuit avec l’hôtel

Dès l’origine Warnakali a été conçu pour être un dive and resort center. Un centre de plongée avec une capacité hôtelière.

L’hôtel est prêt à ouvrir, une fois que la crise du coronavirus covid-19 sera passée …

Histoire de Warnakali hotel Nusa Penida Bali

Vue d’artiste de l’hotel Adiwana Warnakali

Histoire de Warnakali chambre hotel

Une des chambres de l’hotel

Histoire de Warnakali piscine hotel

La deuxième piscine de l’hotel Adiwana Warnakali

Voilà l’histoire de Warnakali

En tout cas, le début de son histoire. J’espère qu’elle vous aura plu. A vous de construire la suite en venant plonger avec Warnakali ! Ou en venant diner à Warnakali ! Ou bientôt en venant dormir à Warnakali !